PROJETS TUTEURÉS

Objectifs

En complément des travaux pratiques, et afin de confronter les étudiants aux contraintes et aux exigences du monde professionnel, les formations de type licence professionnelle prévoient dans leur cursus la réalisation de travaux en relation avec le monde professionnel : les projets tuteurés .

Ces projets sont réalisés par groupe de 2 à 4 étudiants, à l’Université avec les moyens et l’encadrement des enseignants de la formation. Ils se déroulent entre janvier et avril et font l’objet de la remise d’un rapport et de la réalisation d’une soutenance. La durée est d’environ 120 heures (20 journées de travail environ).

Nature de la prestation

Ils consistent à réaliser une prestation pour un organisme professionnel extérieur. Cette prestation répond généralement a une demande formulée par l’organisme en question. Le projet peut toucher toutes les compétences vues au cours de la formation.

Pour proposer un projet tuteuré, remplir et renvoyer la fiche de projet ci-jointe :  FICHE DE PROPOSITION DE PROJET

Condition de réalisation

Le travail réalisé est défini conjointement entre les étudiants, l’organisme et le responsable de la formation. Un cahier des charges est réalisé qui stipule :

  • La nature de la réalisation,
  • Les données fournies par l’organisme,
  • Les caractéristiques techniques du produit ou de l’étude réalisée,
  • Les formats de livraison,
  • Les délais de réalisation.

Le travail est réalisé principalement avec le matériel de l’Université. Une partie du travail peut être réalisée également sur le terrain ou bien dans les locaux de l’organisme.

Durée

La réalisation des projets s’étend sur environ 3 mois, entre mi-Janvier et début-Avril. Sur cette durée, le temps effectif consacré est d’environ 120 heures. La recherche des projets par les étudiants débute dès novembre et le choix doit être fixé début janvier. Le projet tuteuré peut éventuellement se prolonger sous forme d’un stage dans l’organisme pour l’un des étudiants du groupe. Dans ce cas là, le projet constitue une phase préliminaire au stage.

Participation aux frais

Dans le cas où le projet entraîne des dépenses aux étudiants, il est proposé aux organismes de verser une somme forfaitaire au titre de la participation aux frais générés par le projet.

Exemples de projets réalisés

Programme des soutenances du 30 mars 2017

 Cartographie des Elections pour l’IAAT

  • Webmapping des élections en Charente-Maritime, pour l’IAAT (Postgres/Postgis et un logiciel de webmapping, Mapfish)

 Création d’une base de données et d’une application web pour la gestion des interventions sur les échouages de mammifères marins

  • Pour le Centre de Recherche sur les Mammifères Marins, réorganisation d’une base de données sur les intervenants du Réseau National d’Échouage et mise en place d’une application permettant de mettre à jour cette base d’une part, et de déterminer la mairie et les intervenants à contacter selon la localisation de l’échouage, l’espèce, la taille et l’état de l’animal d’autre part

 Calcul d’itinéraires, GEOMATIKA

  • Développement d’une application web pour le calcul d’itinéraires. Étude des possibilités de la librairie PGROUTING à travers le client cartographique OpenLayers.

INRA Saint Laurent de la Prée

  • L’objectif de ce projet tuteuré concerne la réalisation d’une base de données spatialisée permettant aux techniciens comme aux scientifiques d’intégrer, d’interroger et d’extraire des données expérimentales. Cette base sera interfacée et s’appuiera notamment sur des outils sous licence publique (GPL) (de préférence Linux Debian et PostgreSQL).
  • Cette base constituera le cœur du projet scientifique « Expérimentation Système » porté par l’Unité Expérimentale INRA de Saint Laurent qui traite de la conception et l’évaluation de nouveaux systèmes de production agricole conciliant agriculture et environnement.
  • Les performances du système agricole sont évaluées à travers plusieurs indicateurs qui concernent des aspects :
    • Environnementaux (biodiversité, qualité de l’eau et des sols)
    • Économiques (viabilité économique du système de production)
    • Sociaux (charge de travail des activités agricoles).
  • Au-delà du fait que ces performances sont suivies dans le temps (sur plusieurs années), il est nécessaire de mettre au point un système d’information capable d’organiser et de représenter l’ensemble de ces indicateurs dans l’espace, mais aussi de permettre des analyses spatiales et simulations futures.

 Création d’une application métier pour la LPO

  • Ce projet part d’un besoin de gestion des données par la réserve naturelle de « lilleau des niges ». En effet, la réserve a pour objectif de comprendre l’utilisation du Fier d’Ars par les oiseaux en fonction de différents facteurs. Pour cela, la réserve naturelle s’est lancée dans une campagne d’inventaire ayant pour but d’estimer les densités d’oiseaux et leurs activités sur le fier d’Ars en fonction de la hauteur d’eau.
    L’objectif du projet était donc de permettre une gestion appropriée des données à l’aide d’une base de données complète et structurée
  • Il fallait ensuite créer une application métier permettant de compléter et d’interroger cette base de données. Dans cette optique il a fallut créer une application en Visual Basic dans laquelle une interface cartographique en Map Basic a été intégrée.
  • L’application finale permettant d’intégrer des données cartographiques mais aussi de réaliser des requêtes afin de mettre en évidence des résultats mais aussi de réaliser des mises en page permettant ainsi l’export de leurs données et la présentation.
  • Projet Commun de Recherche Marais de Brouage – Site archéologique|Ce projet s’inscrit dans le cadre du Projet Commun de Recherche Marais Littoraux.
  • Les objectifs sont :
    • D’intégrer des données cartographiques anciennes et actuelles sur la zone du PCR
    • De réaliser des traitements sur les thèmes : Zonage évolutifs des marais salant, évolution des réseaux hydrographiques, routiers et de l’urbanisation
    • De fournir un application webmapping à l’aide de la solution DynMap
  • Pour cela nous disposons en données anciennes de cartes de Claude Masse datants du XVIIIe sc et du Cadastre Napoléonien. Puis en données actuelles nous avons, la BD_Ortho IGN, des Photos satellites Infra-Rouge, des Données LIDAR provenant de l’EPTB Charente, la BD_TOPO IGN, le Cadastre actuel, le SCAN 25 IGN et des Images SPOT 2010.

 

STAGES

Pour proposer un stage, remplir et renvoyer la fiche ci-jointe : OFFRE DE STAGE la rochelle2020

Programme des soutenances de 2016 :  liste_soutenances_sept_2016

Programme des soutenances de septembre 2017 et 2018  et 2020

Informations-Livret de stage :  livret_de_stage_sig

Objectifs

Un stage  de longue durée (16 semaines maximum) permet aux étudiants de s’insérer dans un organisme professionnel pour y consolider leur expérience et ainsi préparer leur insertion professionnelle. La formation dispensée dans le cadre de la licence professionnelle (par les nombreux travaux pratiques et la réalisation de projets) tend à répondre le mieux possible aux attentes des professionnels en matière de compétences. La période de stage doit permettre de valider et d’asseoir l’expérience professionnelle naissante des stagiaires. Une base de données de 2000 adresses d’organismes est à disposition des étudiants pour l’aide à la recherche de stage. Le site Géorézo donne accès à de nombreuses offres de stage. http://georezo.net

Le début est fixé à mi avril de chaque année. La durée maximale est de 16 semaines.

Conditions administratives

Le stage fait l’objet d’une convention de stage signée entre l’organisme d’accueil et l’Université. C’est un stage obligatoire, et à ce titre le stagiaire conserve son statut d’étudiant. La convention doit être signée au plus tard au premier jour du stage. En cas de prolongement du stage, un avenant modifiant les dates peut être envisagé.

Contenu, conditions d’accueil et encadrement

Le contenu du stage est défini de concert entre le responsable de formation, l’étudiant et le maître de stage. Les tâches confiées au stagiaire doivent lui permettre de mettre en pratique les connaissances et les techniques appréhendées durant la formation.

Le stagiaire doit avoir accès à un poste de travail équipé des logiciels lui permettant de remplir la mission qui a été définie. Une personne de l’organisme d’accueil doit avoir été désignée comme maître de stage. En cas de besoin, le stagiaire pourra faire appel à un de ses enseignants ou au responsable de la formation pour lui signaler tout problème ou lui demander un conseil.

Mémoire

Le stagiaire doit rédiger un mémoire qui fera l’objet d’une soutenance devant un jury composé au minimum de 25% de professionnels. Le mémoire devra rendre compte des travaux effectués durant le stage de manière claire et documentée. La soutenance sera réalisée en utilisant une présentation sous forme informatique.

Rémunération

Une indemnité de stage ainsi que des remboursements de frais sont généralement alloués au stagiaire par l’organisme d’accueil selon la réglementation en vigueur. Il est recommandé au maître de stage d’essayer de contribuer à ce que le stagiaire puisse réaliser son stage dans de bonnes conditions matérielles. Des aides pourraient en particulier être les bienvenues dans certains cas pour résoudre des problèmes d’hébergement, de restauration ou de transport.